Les sites e-commerce sont fréquemment dotés d’une navigation à facettes, ceci afin de faciliter l’expérience utilisateur en proposant de filtrer les résultats par caractéristiques. Cependant, ce type de navigation peut avoir un impact désastreux sur votre référencement si elle n’est pas mise en place en tenant compte de certains critères de l’algorithme de Google, ayant une influence non négligeable sur le positionnement de votre site web sur les moteurs de recherche.

Qu’est-ce qu’une navigation à facettes ?

La navigation à facettes permet de trier les résultats d’une page web en fonction de plusieurs attributs spécifiques.

Par exemple, sur le site de mode zalando.fr, dans la catégorie « chaussures », l’utilisateur a la possibilité de filtrer sa recherche en fonction de critères tels que : le prix, la taille, la couleur ou encore la matière.

Ce type de navigation, mis en place d’une façon stratégique, permet d’améliorer l’expérience de l’internaute sur le site web en l’aidant à trouver plus facilement le produit exact qu’il recherche.

Cependant, aussi bénéfique soit-elle pour l’expérience utilisateur, la navigation à facettes pourrait bien vous causer de sérieux problèmes de référencement.

Les 3 points cruciaux pour ruiner votre référencement avec la navigation à facettes

1 – Gaspillez votre budget crawl

En générant un nombre d’URLs très important via les multiples combinaisons de filtres possibles, la navigation à facettes nuit à l’optimisation du budget crawl. En effet, les robots des moteurs de recherche vont « dépenser » du temps sur les différentes pages générées par la navigation à facettes, le budget crawl sera alors dilué au sein des URLs concernées. Google consacrera donc moins de temps à crawler les pages les plus « ROIstes » de votre site …

2 – Dupliquez votre contenu

Les différentes URLs créées par la navigation à facettes posent également le problème du contenu dupliqué interne, très peu apprécié par l’algorithme de Google.

Ce problème est causé par les combinaisons de filtres ne générant pas de différences significatives, voire même aucune, entre plusieurs pages.

Par exemple, lorsque l’internaute choisit de filtrer ses produits par ordre de prix croissant ou décroissant, les pages web générées exposent les produits dans un ordre différent, mais le contenu des pages dans le code source sera, au mieux avec un taux de similarité élevé, au pire, totalement identique.

3 – Diluez votre PageRank interne

Les très nombreuses URLs créées par le système de la navigation à facettes diluent la popularité interne des pages. En effet, ces pages générées vont absorber le « jus » de vos liens, empêchant donc la page principale de bénéficier d’une plus grand part ce jus.

Les règles de base pour optimiser la navigation à facettes d’un point de vue SEO

Il existe des grandes règles de base à adopter pour optimiser le référencement d’un site qui opte pour une navigation à facettes.

No alt text provided for this image

1 – Gérer l’ouverture des facettes en autorisant uniquement les combinaisons pertinentes pour cibler des requêtes longues traines

Par exemple, lors de sa navigation sur le site e-commerce, si l’internaute recherche un T-Shirt de couleur rouge pour homme, une navigation à facettes optimisée pour le référencement lui permettra de sélectionner le filtre « homme » et la couleur « rouge », générant donc une page pouvant être optimisée pour la requête de longue traine « t-shirt rouge homme ».

En revanche, afin de rester cohérent en termes de stratégie SEO, l’option permettant de sélectionner plusieurs filtres de couleurs tels que « rouge » et « bleu » devra être bloqué (car il n’existe aucune requête longue traine de type « t-shirt homme rouge bleu »).

2 – Procéder à une réécriture des URLs générées par la navigation à facettes

Les URLs des pages générées par une recherche par filtre contiennent très souvent, par défaut, des caractères spéciaux comme « ? » ou « = », il conviendra donc de rendre ces URLs « SEO Friendly », tels que « nomdedomaine.com/t-shirt/homme/rouge » afin de faciliter l’indexation des pages concernées ainsi que le crawl des robots.

3 – Définir une navigation à facettes qui ne génèrera pas de pages en double

Afin de réduire les problématiques de contenus dupliqués, de gaspillage du budget crawl et de dilution du maillage interne, il est primordial de définir un ordre dans la sélection des filtres afin de ne pas générer des pages doublons.

Par exemple, dans ma recherche de T-Shirt rouge pour homme, sur la page de collection « T-Shirt », je dois dans un premier temps sélectionner le filtre « genre = homme », puis seulement par la suite le filtre « couleur = rouge ». Dans le sens inverse, en commençant par le filtre de couleur, l’URL sera alors différente, générant de ce fait une autre page, mais au contenu en tout point identique à la première, générant donc une page « doublon » à proscrire.

Nos recommandations SEO pour les navigations à facettes

Les solutions pouvant être mises en place ont toutes leurs propres avantages et inconvénients, il conviendra d’adopter celles qui sauront résoudre le plus grand nombre de problématiques SEO en fonction de la structure actuelle du site web.

1 – Bloquer le crawl avec la balise Meta NoIndex

La balise NoIndex doit être utilisée afin d’indiquer aux robots quelles sont les pages qui ne doivent pas être indexées. Le gaspillage du budget crawl s’en verra fortement limité. Cependant, les robots continueront d’envoyer du « jus de lien » vers les pages non crawlables, ne résolvant pas le problème de la dilution de la popularité interne.

2 – Éviter le contenu dupliqué et la dilution de la popularité interne avec la balise canonique

Une autre solution consiste à indiquer à Google quelle est la page originale : celle qui doit être indexée prioritairement par rapport aux multiples URLs générées par les combinaisons de la navigation en facettes. Néanmoins, les robots continueront de crawler ces différentes pages, ne résolvant donc pas la problématique du budget crawl…

3 – Optimiser le Robots.txt pour éviter le gaspillage du budget crawl

Bloquer l’accès de certaines pages du site web aux robots des moteurs de recherche via le fichier robots.txt est la solution qui permet d’optimiser son budget crawl. En revanche, le contenu pourra toujours être dans l’index de Google, et les problématiques de contenu dupliqué et de dilution de la popularité interne persisteront…

4 – Le Javascript : la solution tout-en-un

L’utilisation du Javascript permet de ne pas générer de liens vers les facettes fermées dans le code source, et permet donc de résoudre toutes les problématiques SEO. En revanche, pour être mise en place, cette solution nécessite une refonte du site ainsi que des compétences techniques avancées.

Vous êtes maintenant prévenus : avant d’opter pour une navigation à facettes totalement à l’aveugle pour votre site e-commerce car “c’est plutôt cool pour l’UX”, prenez les dispositions nécessaires pour ne pas démolir votre référencement.