Pourquoi intégrer le SEO dès la création de votre site web

Intégrer le SEO dès la création de votre site web : investissement ou perte d’argent ?

Vous vous apprêtez à créer votre site web pour mettre en avant vos services ? Vous lancez prochainement un e-commerce ? Et si la stratégie de référencement naturel devait débuter au même moment ? Un site Internet, c’est bien. Un site vu par de potentiels clients, c’est mieux !

Le SEO bien travaillé dès le lancement d’un site web peut propulser celui-ci tout en haut des résultats de recherche. Pour vous, le SEO n’est pas une priorité ou une perte d’argent ? Découvrez notre tour d’horizon sur l’impact d’un bon référencement naturel dès la mise en ligne d’un site web. Attention, vous risquez de changer d’opinion.

Créer un site Internet pour qu’il soit vu

Le site web est créé pour montrer au plus grand nombre vos offres de services ou les produits mis en vente par votre entreprise. Seulement, d’après Internet Live Stats, plus de 1,83 milliard de sites web dans le monde étaient actifs en janvier 2021. Même si le nombre de recherches Internet ne fait qu’augmenter chaque jour, la place numéro 1 sur les résultats des moteurs de recherche est de plus en plus concurrentielle.

Créer un site sans stratégie pour être visible, c’est donc jeter de l’argent par les fenêtres. Le référencement payant ou naturel est une étape incontournable pour mettre en avant ses services ou ses produits sur le web. Plus vous investirez et travaillerez dans ce sens, plus votre trafic augmentera. Un site web sans trafic ne sert à rien. C’est alors une simple carte de visite.

Halte aux idées reçues sur le SEO et la création de sites

Le référencement naturel, nommé Search Engine Optimization (SEO) en anglais, offre une réelle visibilité d’un site Internet sur le long terme. À la différence du référencement payant, le SEO ne s’entend pas en coût par clic. Le travail est réalisé plus en profondeur avec une prise en compte de l’intention de recherche de l’internaute sans effet d’annonce. Le SEO a son lot d’idées reçues. Certaines concernent la création d’un site Internet.

Je crée un site web et les clients viennent à moi naturellement

Faux. Ce n’est pas parce que vous allez créer un site Internet que toutes les personnes recherchant vos services vont arriver dessus. Ce serait trop simple ! La seule possibilité serait que le produit recherché soit très rare et que vous soyez le seul à le vendre dans le monde entier. Est-ce le cas pour vous ? Si la réponse est non, alors la création et la mise en ligne de votre site ne suffiront pas à vous rendre visible sur les résultats de Google et autres moteurs de recherche.

ca vient pas tout seul

Un site bien construit suffit pour le SEO de mon site Internet

Faux. Qu’entendez-vous par bien construit ? Même si le créateur de site vous certifie que le site sera bon pour votre SEO, cela ne suffit pas. Le référencement naturel est un ensemble de pratiques agissant sur la technique, le contenu et la popularité d’un site.

Un bon CMS fait le travail de référencement

Faux. Le Content Management System (CMS) regroupe un ensemble de logiciels permettant de concevoir, gérer et mettre à jour des sites Internet. Les plus connus sont Magento, WordPress et Prestashop pour les ecommerces. Il existe des CMS plus difficiles à optimiser pour le référencement comme Wix où le propriétaire du site n’a pas accès au code source pour le modifier. À ce jour, vous ne trouverez pas de CMS capable de faire le référencement naturel de votre site à votre place.

un bon cms ne fait pas le seo

Un CMS facile à prendre en main permet généralement de créer un site sans entrer de ligne de code. Ainsi, vous n’avez pas de compétences à avoir en HTML ou CSS. Le CMS fait ce travail pour vous. Certains CMS sont réputés pour être plus favorables à un bon référencement.

Le CMS PrestaShop est l’un des plus populaires pour les magasins en ligne. Ce système de gestion de contenu donne accès à des paramètres agissant sur le référencement naturel d’une boutique sur Internet. Ainsi, vous pouvez optimiser les balises titles des produits. Mais ce CMS, comme les autres, ne fait pas le travail seul. Il vous faut agir sur le contenu et les réglages pour espérer atteindre la première page de Google. En ce sens, choisir un bon CMS ne permet pas à lui seul de se positionner sur la position 1 des résultats de recherche.

Le SEO est naturel donc gratuit

Vrai/Faux. La réponse n’est pas tranchée. Le SEO est naturel. Dans cette affirmation, déjà il y a une contre-vérité. Le SEO par essence est naturel, mais pour se positionner tout en haut des résultats de recherches, il faut le travailler. À ce moment-là, le SEO devient payant. Il est coûteux en temps si vous réalisez ce travail seul ou en argent si vous déléguez le référencement naturel à un expert.

Dans tous les cas, le SEO doit plus être vu comme un investissement, car il va vous permettre d’augmenter votre trafic et d’ainsi toucher plus de clients potentiels. Si votre offre est claire et pertinente, votre taux de conversion devrait suivre la même courbe.

Trop de contenu sur mes pages web = perte de clients

Faux. Souvent, les entrepreneurs ont peur de perdre de potentiels clients en publiant trop de contenu sur leurs pages de présentation. Ils souhaitent des pages aux design et contenus épurés. Seulement pour apparaitre sur les résultats de moteurs de recherche, il faut que ceux-ci comprennent la thématique de votre site et les informations données. Sans texte, Google ne peut pas comprendre ce que vous souhaitez transmettre aux lecteurs.

La concurrence fait également rage ! Regardez ce que font vos concurrents sur leur site Internet. S’ils ont mis en ligne des pages fournies en contenu, alors vous n’aurez pas d’autres choix que d’en rédiger et publier à votre tour. Vous devrez produire des textes riches en sémantique reprenant les termes les plus recherchés au regard de votre activité.

Le contenu peut être mis en forme de manière élégante sans avoir l’impression d’avoir un pavé indigeste devant soi. Aujourd’hui, les éditeurs et constructeurs de pages offrent de nombreuses possibilités pour intégrer des textes sans alourdir visuellement le site.

J’ai créé un blog, c’est bon mon SEO est au top !

Faux. Il est souvent évoqué sur Internet que Google raffole des contenus mis à jour régulièrement. Oui, c’est le cas ! Bon nombre de consultants SEO recommandent d’intégrer un blog à un site Internet pour publier plus fréquemment du contenu.

Le blog, à la différence des pages de présentation de services ou de produits, permet de publier des articles d’actualité ou d’informations. Le blog peut augmenter sensiblement votre trafic si celui-ci est bien pensé. Malheureusement, il ne suffit pas de publier un article de temps en temps sans stratégie derrière pour gagner en visibilité. Le travail est bien plus profond.

Pour créer un contenu qui vous fera gagner en visibilité, il faut travailler à partir de mots-clés recherchés. Inutile de vous placer sur des termes non pertinents. Par exemple, il vaut mieux essayer de se positionner sur la requête « meilleures croquettes chat » recherchée 390 fois par mois que sur « croquette chat bonne qualité » comptabilisant 10 recherches mensuelles.

Croquettes pour chat et SEO

Yoast SEO, les feux sont au vert alors je vais arriver 1er sur Google !

Faux. Yoast SEO est un plugin à installer sur WordPress pour recevoir des conseils en référencement naturel. Avant toute publication d’une page ou d’un article sur votre site, cette extension affiche un niveau de qualité SEO et de lisibilité. Si les feux sont au vert, cela veut dire que vous avez mis en place certains éléments vous aidant à gagner en visibilité. Mais Yoast ne remplace pas un travail de référencement complet. C’est une jauge qui peut vous diriger dans la bonne direction. La seule façon de réaliser un travail SEO de qualité est soit de se former sur ce point soit de faire appel à un expert.

Atteindre la position 1, voire 0, sur les moteurs de recherche va dépendre de nombreux paramètres : le contenu publié, la concurrence ou encore l’intention de recherche, etc. Le plugin Yoast SEO n’analyse, ni la concurrence pour vous, ni les besoins de l’internaute. Cela reste donc un outil pour améliorer un article et non une solution.

Le référencement naturel, l’allié de votre visibilité sur Internet

Le SEO fait partie intégrante de votre stratégie digitale pour être visible sur Internet. Un site web doit être conçu comme l’élément principal d’un écosystème. Celui-ci contient alors le site Internet de l’entreprise, les réseaux sociaux, l’emailing, etc.

Sans un travail en SEO, un site web ne peut pas gagner en trafic. Pour cela, le référencement naturel doit être pensé dès la conception d’un site Internet. La phase de réflexion doit automatiquement inclure cette stratégie SEO pour permettre au site de se placer sur les requêtes intéressantes au regard de l’activité de l’entreprise.

Un commerce vendant en ligne des articles de sport spécialisé dans le ski a tout intérêt à travailler dès le début son référencement autour de mots-clés recherchés par des internautes désirant acheter des accessoires ou vêtements de ski.

Pour gagner en visibilité, il lui est également conseillé de mettre en place une partie blog ou une FAQ avec des conseils – ceci en ciblant les bonnes requêtes. Exemple : requête « taille chaussure de ski » recherchée 1300 fois par mois et accessible pour un jeune site e-commerce plutôt que « comment choisir sa pointure de chaussure de ski » recherchée 10 fois par mois.

Ce travail en référencement naturel se fait sur la durée. Il faut savoir qu’en fonction de la concurrence, les résultats SEO peuvent mettre 3 à 6 mois à s’installer. L’investissement SEO vous assure une visibilité sur Internet, mais il faut être patient et commencer ce travail avant le lancement du site web.

3 piliers SEO pour un site web bien positionné

Pour une stratégie SEO réussie avec un gain de visibilité, 3 piliers doivent être travaillés : la technique, le contenu et la popularité dès la création d’un site. Vous rêvez d’un site visible sur Internet ? Alors vous devez travailler ces 3 aspects. Sans cela, il vous sera difficile d’être trouvé (sans payer) par vos potentiels clients.

  • La technique: Le SEO peut être mis en place en amont lors de la construction d’un site Internet. Les fonctionnalités techniques influent sur le trafic et le comportement des utilisateurs. Autant se pencher dessus dès la création du site vitrine ou du ecommerce (URLs courtes, ergonomie mobile, vitesse du site, optimisation des images, etc.).
  • Le contenu: Un site web sans contenu, c’est un peu comme une voiture sans essence. On ne peut pas aller bien loin et on se fait doubler par tous les autres automobilistes plus prévoyants. Le contenu est certainement l’élément le plus important dans une stratégie digitale. Il aide au référencement naturel et à la conversion.
  • La popularité: plus on parle de vous et de votre site, plus vous êtes visibles. Simple non ? Et pourtant, la popularité est l’un des piliers SEO les plus complexes. On parle alors de backlinks. En d’autres termes, ce sont les liens que vous allez obtenir d’autres sites pointant vers le vôtre. Les backlinks sont indispensables pour gagner en autorité auprès de Google.

Les points essentiels en SEO lors de la création d’un site Internet

Pour ne pas perdre de temps et d’argent, mieux vaut concevoir sa stratégie SEO dès le début d’un projet digital. La création du site se fait alors avec des objectifs en référencement naturel bien définis.

Définir sa stratégie SEO

Sans stratégie SEO, les chances d’apparaitre sur la première page de Google pour des requêtes intéressantes sont minimes. Plusieurs étapes sont à effectuer avant de créer un site Internet.

Définir les personas

Le persona est le client idéal. Celui que vous souhaitez atteindre grâce à votre site. En le définissant, vous allez pouvoir vous adresser à lui avec les bons mots et répondre à ses questions. Vous ne vous parlerez pas de la même manière à une personne experte dans son domaine (exemple : un médecin) qu’à une personne néophyte (ex. : un patient).

definir persona

Choisir les requêtes principales

Pour chaque page créée, il faut viser une requête principale. Le contenu produit est rédigé autour de celle-ci avec un élargissement au niveau du champ sémantique et des mots-clés secondaires. La grosse erreur est de créer du contenu trop généraliste ou sur des mots-clés non recherchés.

Passer à l’action

Dans une stratégie SEO, le plus difficile est de passer à l’action. Bon nombre de personnes savent que la nourriture trop grasse n’est pas bonne pour leur santé et que les légumes sont à privilégier. Et pourtant, des milliards de personnes ne changent pas leur alimentation.

C’est assez similaire en SEO. Beaucoup de personnes savent que le référencement naturel est essentiel pour être visible sur Internet. Et pourtant très peu mettent en application les conseils donnés. Dès la conception de votre stratégie SEO, passez à l’action.

Ne remettez pas à plus tard, les actions qui vous feront gagner du trafic dès la publication de votre site Internet.

seo des le début

Ce client a perdu 3 ans sans véritable stratégie SEO.

Créer un site web SEO-friendly

À partir du moment où votre stratégie SEO est définie, vous pouvez débuter la conception de votre site Internet.

Choix du thème

Le choix du thème est important pour le positionnement de votre site sur Internet. Ce n’est pas parce que le thème est beau et design qu’il arrivera à se placer sur la 1re page de Google. Le thème doit permettre d’obtenir un site performant. La vitesse de chargement est à privilégier. Un thème trop lourd ralentira votre progression sur les résultats de recherche.

Il doit également être compatible avec l’Index Mobile First de Google. Une bonne lisibilité sur les mobiles aide à gagner en visibilité.

Le thème doit également être personnalisable avec un accès aux réglages Hn. Les Hn sont les titres et sous-titres structurant un contenu : H1, H2, H3, etc. Les moteurs de recherche affectionnent les textes hiérarchisés.

Bonne structure :

bonne structure hn

Mauvaise structure :

mauvaise structure hn

Certains thèmes gratuits sur WordPress ne permettent pas d’accéder à la structuration des contenus. Ce manque de flexibilité pénalise le référencement de votre site sur le long terme.

Conception de l’arborescence

La création des pages d’un site doit être réalisée à partir d’une stratégie SEO. Il est inutile, voire pénalisant, de créer plusieurs pages sur la même requête. Par contre, les pages peuvent aborder des sujets proches tout en variant les approches.

En règle générale, un site vitrine d’entreprise comprend peu de pages : accueil, prestations, réalisations, contact, blog/actualité, FAQ, mentions légales, etc. Le blog est ensuite alimenté avec des articles rangés par catégories. Là aussi, le SEO entre en jeu. Les catégories se réfèrent à des requêtes recherchées par les internautes.

Réglages techniques

Pour concevoir un site Internet de qualité aux yeux de Google, certains réglages techniques doivent être effectués :

  • Sécurisation de votre site en le passant en HTTPS et en redirigeant correctement le HTTP.
  • Réglages des permaliens pour obtenir des URLs courtes et lisibles. Il sera difficile de les changer ensuite. La mise en place de redirections est fastidieuse. Et la perte de SEO peut être importante.
  • Création d’un Sitemap avec toutes les pages et éléments à indexer.
  • Intégration du Sitemap dans le fichier Robots.txt pour donner des indications d’exploration.
  • Configuration des données structurées pour aider Google à comprendre le contenu de vos pages.

La partie blog et le calendrier éditorial

Une fois le site créé et le contenu des premières pages publié, attardez-vous sur la stratégie éditoriale de votre blog. Il ne suffit pas de mettre en ligne une partie blog sur votre site et d’y publier des contenus personnels au fil de vos envies. Votre blog doit servir votre référencement dès la mise en ligne de votre site. La création d’un calendrier éditorial est alors essentielle pour ne pas se fatiguer à produire toujours plus de contenu pour zéro résultat.

Ce planning de création de contenu débute avec la création d’une liste de requêtes recherchées par les potentiels clients (comme pour une page de présentation de votre entreprise). À partir de cette liste, il vous reste à planifier dans le temps les articles. Google est un fin gourmet et adore les bons contenus régulièrement publiés. Vous êtes avertis ! Par exemple, si vous mettez en ligne un article le lundi matin, faites-en sorte de publier le prochain le même jour à la même heure. Au bout d’un moment, Google comprendra que vous mettez à jour votre site tous les lundis matin. Ses robots passeront donc chaque semaine après la publication du nouvel article. Votre référencement naturel s’améliorera ainsi rapidement.

Le netlinking, élément indispensable pour booster le référencement naturel d’un site

Nous l’avions évoqué dans les 3 piliers. Le netlinking est la pierre principale pour gagner en autorité sur Internet. L’obtention de backlinks de qualité vous permet d’atteindre les premières places sur des requêtes difficiles d’accès. Lors d’une création de sites web, il est intéressant de réfléchir à la stratégie de netlinking.

netlinking baby

En observant les concurrents bien placés, il est possible de se faire une idée sur le nombre de backlinks à recevoir pour atteindre les objectifs fixés. Il n’est pas question ici de mettre en place 100 backlinks dès la mise en ligne du site Internet. Cela pourrait être douteux pour Google et celui-ci risquerait de vous pénaliser.

Non, il faut penser sur le long terme et organiser une campagne de netlinking en plusieurs temps pour que cela soit le plus naturel possible. Ces liens peuvent être obtenus après contact pris avec les propriétaires des sites, mais si vos contenus publiés sont de bonne qualité, vous obtiendrez des backlinks naturellement.

 

Alors, création d’un site Internet et SEO : investissement ou perte d’argent ? Dites-vous que vous n’aurez pas deux fois la chance de faire une bonne première impression à Google. L’historique d’un site influe également sur son positionnement. Autant mettre en place une stratégie SEO avant le lancement de votre site pour gagner du temps et vous placer rapidement sur les requêtes visées.

Démolir le référencement de votre site avec la navigation à facettes – Step by Step SEO Guide

Les sites e-commerce sont fréquemment dotés d’une navigation à facettes, ceci afin de faciliter l’expérience utilisateur en proposant de filtrer les résultats par caractéristiques. Cependant, ce type de navigation peut avoir un impact désastreux sur votre référencement si elle n’est pas mise en place en tenant compte de certains critères de l’algorithme de Google, ayant une influence non négligeable sur le positionnement de votre site web sur les moteurs de recherche.

Qu’est-ce qu’une navigation à facettes ?

La navigation à facettes permet de trier les résultats d’une page web en fonction de plusieurs attributs spécifiques.

Par exemple, sur le site de mode zalando.fr, dans la catégorie « chaussures », l’utilisateur a la possibilité de filtrer sa recherche en fonction de critères tels que : le prix, la taille, la couleur ou encore la matière.

Ce type de navigation, mis en place d’une façon stratégique, permet d’améliorer l’expérience de l’internaute sur le site web en l’aidant à trouver plus facilement le produit exact qu’il recherche.

Cependant, aussi bénéfique soit-elle pour l’expérience utilisateur, la navigation à facettes pourrait bien vous causer de sérieux problèmes de référencement.

Les 3 points cruciaux pour ruiner votre référencement avec la navigation à facettes

1 – Gaspillez votre budget crawl

En générant un nombre d’URLs très important via les multiples combinaisons de filtres possibles, la navigation à facettes nuit à l’optimisation du budget crawl. En effet, les robots des moteurs de recherche vont « dépenser » du temps sur les différentes pages générées par la navigation à facettes, le budget crawl sera alors dilué au sein des URLs concernées. Google consacrera donc moins de temps à crawler les pages les plus « ROIstes » de votre site …

2 – Dupliquez votre contenu

Les différentes URLs créées par la navigation à facettes posent également le problème du contenu dupliqué interne, très peu apprécié par l’algorithme de Google.

Ce problème est causé par les combinaisons de filtres ne générant pas de différences significatives, voire même aucune, entre plusieurs pages.

Par exemple, lorsque l’internaute choisit de filtrer ses produits par ordre de prix croissant ou décroissant, les pages web générées exposent les produits dans un ordre différent, mais le contenu des pages dans le code source sera, au mieux avec un taux de similarité élevé, au pire, totalement identique.

3 – Diluez votre PageRank interne

Les très nombreuses URLs créées par le système de la navigation à facettes diluent la popularité interne des pages. En effet, ces pages générées vont absorber le « jus » de vos liens, empêchant donc la page principale de bénéficier d’une plus grand part ce jus.

Les règles de base pour optimiser la navigation à facettes d’un point de vue SEO

Il existe des grandes règles de base à adopter pour optimiser le référencement d’un site qui opte pour une navigation à facettes.

No alt text provided for this image

1 – Gérer l’ouverture des facettes en autorisant uniquement les combinaisons pertinentes pour cibler des requêtes longues traines

Par exemple, lors de sa navigation sur le site e-commerce, si l’internaute recherche un T-Shirt de couleur rouge pour homme, une navigation à facettes optimisée pour le référencement lui permettra de sélectionner le filtre « homme » et la couleur « rouge », générant donc une page pouvant être optimisée pour la requête de longue traine « t-shirt rouge homme ».

En revanche, afin de rester cohérent en termes de stratégie SEO, l’option permettant de sélectionner plusieurs filtres de couleurs tels que « rouge » et « bleu » devra être bloqué (car il n’existe aucune requête longue traine de type « t-shirt homme rouge bleu »).

2 – Procéder à une réécriture des URLs générées par la navigation à facettes

Les URLs des pages générées par une recherche par filtre contiennent très souvent, par défaut, des caractères spéciaux comme « ? » ou « = », il conviendra donc de rendre ces URLs « SEO Friendly », tels que « nomdedomaine.com/t-shirt/homme/rouge » afin de faciliter l’indexation des pages concernées ainsi que le crawl des robots.

3 – Définir une navigation à facettes qui ne génèrera pas de pages en double

Afin de réduire les problématiques de contenus dupliqués, de gaspillage du budget crawl et de dilution du maillage interne, il est primordial de définir un ordre dans la sélection des filtres afin de ne pas générer des pages doublons.

Par exemple, dans ma recherche de T-Shirt rouge pour homme, sur la page de collection « T-Shirt », je dois dans un premier temps sélectionner le filtre « genre = homme », puis seulement par la suite le filtre « couleur = rouge ». Dans le sens inverse, en commençant par le filtre de couleur, l’URL sera alors différente, générant de ce fait une autre page, mais au contenu en tout point identique à la première, générant donc une page « doublon » à proscrire.

Nos recommandations SEO pour les navigations à facettes

Les solutions pouvant être mises en place ont toutes leurs propres avantages et inconvénients, il conviendra d’adopter celles qui sauront résoudre le plus grand nombre de problématiques SEO en fonction de la structure actuelle du site web.

1 – Bloquer le crawl avec la balise Meta NoIndex

La balise NoIndex doit être utilisée afin d’indiquer aux robots quelles sont les pages qui ne doivent pas être indexées. Le gaspillage du budget crawl s’en verra fortement limité. Cependant, les robots continueront d’envoyer du « jus de lien » vers les pages non crawlables, ne résolvant pas le problème de la dilution de la popularité interne.

2 – Éviter le contenu dupliqué et la dilution de la popularité interne avec la balise canonique

Une autre solution consiste à indiquer à Google quelle est la page originale : celle qui doit être indexée prioritairement par rapport aux multiples URLs générées par les combinaisons de la navigation en facettes. Néanmoins, les robots continueront de crawler ces différentes pages, ne résolvant donc pas la problématique du budget crawl…

3 – Optimiser le Robots.txt pour éviter le gaspillage du budget crawl

Bloquer l’accès de certaines pages du site web aux robots des moteurs de recherche via le fichier robots.txt est la solution qui permet d’optimiser son budget crawl. En revanche, le contenu pourra toujours être dans l’index de Google, et les problématiques de contenu dupliqué et de dilution de la popularité interne persisteront…

4 – Le Javascript : la solution tout-en-un

L’utilisation du Javascript permet de ne pas générer de liens vers les facettes fermées dans le code source, et permet donc de résoudre toutes les problématiques SEO. En revanche, pour être mise en place, cette solution nécessite une refonte du site ainsi que des compétences techniques avancées.

Vous êtes maintenant prévenus : avant d’opter pour une navigation à facettes totalement à l’aveugle pour votre site e-commerce car « c’est plutôt cool pour l’UX », prenez les dispositions nécessaires pour ne pas démolir votre référencement.

15 critères SEO que vous ne connaissez pas

Il existe plus de 200 critères pris en compte dans l’algorithme de Google. Certains sont connus de tous, alors que d’autres ne sont connus que des référenceurs professionnels. Chacun d’entre eux a plus ou moins d’influence sur le référencement naturel. Toutefois, le fait d’appliquer l’ensemble des recommandations est le meilleur moyen de classer son site internet sur la première page de résultats. Nous avons donc décidé de partager avec vous 15 critères SEO que vous ne connaissez certainement pas et qui ont un impact certain sur vos positionnements..

On vous les présente par blocs, regroupés selon les piliers de l’optimisation des moteurs de recherche.

Évidemment, en préambule, il est bon de rappeler que cet article s’adresse aux néophytes et non aux consultants et prestataires SEO qui normalement connaissent tout ça par coeur.

Technique

Premier pilier du SEO, la technique est essentielle afin de créer une base solide. Si on compare le référencement naturel à une voiture, il s’agirait du moteur et du châssis. Imaginez maintenant une voiture de cinq tonnes qui a une puissance de deux chevaux… Serait-il possible à votre avis de plaire aux revendeurs et aux acheteurs ?

Il en est de même pour répondre aux exigences des moteurs de recherche et des internautes. Vous devez donc améliorer l’expérience de l’utilisateur en faisant tout ce qui est possible pour rendre leur navigation agréable. En parallèle, vous aidez les robots d’indexation à explorer le plus rapidement et le plus confortablement possible votre site internet. À noter que si votre site est déjà en ligne, un audit SEO complet est nécessaire afin de déterminer les facteurs pénalisants et ajuster les mesures.

1. Expérience utilisateur

L’UX (User eXperience) est le premier critère dont on va parler, car vous ne devez jamais oublier que vous créez votre site internet pour vos visiteurs, et non pas pour les moteurs de recherche. C’est pourquoi leur « confort » est la première des priorités.

Google l’a d’ailleurs bien compris ! De ce fait, ce facteur a pris de plus en plus d’importance ces dernières années. Ce sera d’autant plus vrai dans un futur proche avec la mise à jour de l’algorithme prévue en mai 2021 (Core Web Vitals).

Pour optimiser votre site dans ce sens, l’accessibilité aux pages doit être la plus facile possible. La sécurité est également primordiale, notamment en évitant tout contenu malveillant et en utilisant une connexion https. La vitesse de chargement et l’adaptation aux mobiles (vous trouverez plus de détails à ces sujets ci-dessous) sont également des éléments capitaux du référencement naturel. Finalement, l’interactivité et la stabilité visuelle doivent permettre à l’utilisateur une expérience fluide et agréable.

2. Mobile first

Il y a encore peu de temps, les développeurs web élaboraient leurs sites en se concentrant sur la version desktop (bureau). Cependant, en 2020, le nombre de mobinautes a dépassé celui des utilisateurs d’ordinateur. C’est pourquoi aujourd’hui, Google analyse en priorité un site web selon les critères d’indexation mobile. Comme un portable (ou une tablette) est moins rapide qu’un ordinateur, la vitesse de chargement est à nouveau un critère essentiel pour votre référencement organique.

De plus, un site réactif (responsive web design) doit être votre priorité lors de sa création (ou de sa refonte). Il faut qu’il soit adapté à toutes les résolutions d’écran, notamment en utilisant un thème polyvalent et en optimisant le format des images.

3. Vitesse de chargement

Vous l’avez compris, ce facteur SEO est absolument primordial pour positionner votre site internet en haut des pages de résultats des moteurs de recherche (serp). Il fut un temps où ce critère semblait être un mythe. Ce n’en est plus rien à l’heure actuelle !

Le choix de votre hébergeur est un premier élément qui influencera la rapidité de votre site. D’ailleurs, si vous envisagez un trafic international, il est avisé d’utiliser un réseau de diffusion de contenu (RDC, ou CDN : Content Delivery Network) pour vous rapprocher de vos internautes.

Même si le cms n’influence que légèrement le SEO, le thème que vous choisirez sera décisif. Les templates légers, avec un code épuré, sont ainsi de plus en plus privilégiés. L’utilisation d’un plug-in de cache et la compression des images sont également des atouts de tailles pour votre référencement naturel.

Optimisation vitesse chargement pour votre SEO

4. Budget crawl

Pour mettre à jour ses résultats affichés, un moteur de recherche comme Google utilise des robots d’indexation (le fameux Googlebot). Ils parcourent l’ensemble des pages d’un site en « cliquant » sur tous les liens disponibles. C’est ce qu’on appelle le crawl. Quand on parle de « budget crawl », on sous-entend alors le temps accordé à ce travail d’analyse.

budget crawl seo

Si vous souhaitez que vos pages soient indexées rapidement, vous devez donc faciliter et accélérer ce procédé. La première des méthodes pour atteindre cet objectif est à nouveau d’optimiser le temps de réponse de votre serveur. D’autre part, en proposant du contenu de qualité (évitez les pages vides ou les erreurs 404), vous économisez un temps d’analyse inutile.

Par ailleurs, vous voulez également prouver que vos pages ont besoin d’être fréquemment explorées. C’est pourquoi, en créant un blog ou en publiant régulièrement du contenu, vous dynamisez votre site et augmentez la fréquence des crawls. Finalement, le maillage interne (voir plus bas) est un allié de force pour diriger la navigation des robots vers les pages les plus importantes de votre site.

5. Structure des urls

Dès le début, il y a des erreurs à ne pas commettre concernant le choix du nom de domaine (NDD). En effet, une pratique SEO consistait notamment à intégrer un maximum de mots-clés dans son url pour correspondre à une requête cible (Exact Match Domain ou EMD). Mais ce procédé présente aujourd’hui des risques d’être pénalisé par Google ! Dans la majorité des cas, préférez donc le nom de votre marque.

Toutefois, les mots-clés sont intéressants à placer dans vos sous-domaines et vos articles de blog. Les urls étant lues par les robots d’indexation (et un grand nombre d’internautes), cela permet de décrire simplement le sujet abordé par la page web affichée.

La longueur et la lisibilité de votre adresse réticulaire sont également des éléments à prendre en compte. Une url doit être cohérente et mémorisable. Évitez donc ce type de blague : llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch.co.uk (véridique !).

6. Déréférencement – désindexation

Cela peut vous paraître contre-intuitif… Pourtant, il est bénéfique de désindexer certaines de vos pages internet. D’ailleurs, si on se réfère à la mise à jour Panda de Google, il est préférable de référencer uniquement du contenu de qualité. Autre avantage non négligeable, cela permet aussi de diminuer le taux de rebond.

Dans la même logique, les pages de résultats des moteurs de recherche internes (c’est souvent le cas d’une boutique en ligne) n’apportent aucun intérêt aux internautes. Il en est de même pour les tags et les étiquettes. Il convient généralement de les désindexer.

D’un autre côté, si vous avez lancé une version test de votre site internet, toutes les pages indexées n’ont aucune valeur ajoutée sur les moteurs de recherche. Certains documents confidentiels ou liés à des droits d’auteur ne devraient pas non-plus être disponibles sur la Toile.

Contenu

contenu pour référencer son site sur google c'est bon

Deuxième pilier du SEO, le contenu regroupe toute l’information que vous transmettez aux internautes, mais également aux moteurs de recherche. Si l’on reprend notre exemple de la voiture, il s’agirait de l’aménagement intérieur. Cela vous permet de mettre en avant des spécificités uniques et de promouvoir l’image de marque de votre entreprise. Tout ce que vous ajoutez doit être profondément réfléchi et répondre aux attentes des utilisateurs et des promoteurs.

Pour un référencement naturel optimal, vous devez donc fournir du contenu de qualité et traiter le sujet dans sa globalité. Vous voulez ainsi répondre de manière complète aux requêtes des internautes et rassurer les moteurs de recherche qu’ils font le bon choix en promouvant votre site internet.

C’est ce que nous avions proposé à notre client spécialisé dans le ménage à domicile. En améliorant son référencement local grâce à des « pages-villes » et en créant un blog actif, leur trafic mensuel est passé de 1 500 à plus de 8 000 !

7. Champ sémantique

L’ère des mots-clés est révolue ! On parle aujourd’hui de champ sémantique (ou champ lexical) et d’intention de recherche. De plus, le travail sur les requêtes dites « longue traine » fait intégralement partie de la stratégie actuelle de marketing digital. Ce fait s’est avéré notamment à la mise à jour de l’algorithme Google : Colibri (Hummingbird).

Pour comprendre l’importance de la sémantique, il faut se pencher sur la manière dont un moteur de recherche analyse un texte. Son but est de fournir du contenu de qualité qui répond correctement aux requêtes des internautes. Il compare donc les premiers résultats affichés et classe les mots les plus fréquemment utilisés. Cela lui permettra ensuite de juger de la pertinence d’un nouveau texte à indexer.

Même si certains termes à utiliser paraissent évidents, il en existe beaucoup d’autres auxquels on ne pense pas instinctivement. Pour développer et analyser votre approche sémantique, vous pouvez utiliser de nombreux outils en ligne, tels que Semrush, Ubersuggest ou, pour un outil 100 % français, SEOQuantum.

Toutefois, ce ne sont que des outils, donc pensez à faire preuve de logique et de bon sens (comme souvent en SEO !).

8. Longueur des textes

La réponse pourrait paraître évidente si l’on ne se fie qu’à des statistiques.

Mais tout dépend le sujet abordé dans votre texte ! Même si l’on constate que les textes de plus de 2 000 mots ont tendance à se positionner au sommet des SERP, il est évident que ce ne soit pas tout à fait adapté à la description d’un produit tel qu’une vis ou qu’un t-shirt…

Néanmoins, il est reconnu qu’un minimum de 250 mots permet de répondre aux besoins des robots d’indexation pour considérer votre contenu. En revanche, il est clair qu’un article sur un sujet comme « les 15 critères SEO que vous ne connaissez pas » (choisi au hasard…) ne pourra pas traiter le sujet dans sa globalité avec moins de 2 000 mots.

Il est bon de vous rappeler aussi que le but de votre contenu rédactionnel et d’informer le lecteur, et non pas de faire plaisir aux moteurs de recherche ! Il semble évident que les textes brodés et rallongés feront face aux futures mises à jour des algorithmes.

9. Maillage interne

Il s’agit des liens hypertextes internes de votre site web. Ils renvoient le lecteur vers des pages de votre domaine en corrélation avec le texte qu’ils sont en train de lire. Il permet donc d’ajouter de la qualité informationnelle, ce qui, vous l’aurez compris, est primordial en référencement naturel.

Dans un premier temps, l’utilité du maillage interne est fondamentale pour améliorer la navigation de l’internaute. En effet, celui-ci se déplace de manière intuitive sur les différentes pages de votre site et vous conservez votre trafic. En parallèle, vous satisfaites les algorithmes des moteurs de recherche et permettez aux robots d’indexation d’explorer plus facilement votre site.

Pour créer un maillage interne efficace, vous devez tout d’abord élaborer l’arborescence de votre site internet (voir plus loin dans cet article). Cette technique permet également de tirer profit du jus de lien (link juice). C’est la valeur transmise par chaque page, en fonction de sa fiabilité, de sa pertinence et de sa notoriété.

10. Multimédias

L’utilisation et l’optimisation des multimédias est trop souvent négligée par les référenceurs amateurs. Pourtant, en fonction des requêtes, ces éléments font partie des premiers résultats des pages de recherche. C’est notamment le cas si vous effectuez la recherche « tournesol » ou « comment faire du savon maison ».

Le moyen de référencer une image est donc de la proposer dans un format adapté au Web et de remplir de manière réfléchie son attribut alt. Vous permettez ainsi aux moteurs de recherche de comprendre le contenu de la photo et de le rassurer quant à son affichage.

Je vous rappelle aussi que Google a racheté YouTube en 2006. Ce n’est donc pas une surprise de retrouver de nombreuses vidéos dans la serp. C’est pourquoi, quel que soit votre domaine, il est très intéressant de créer des vidéos sur YouTube pour améliorer votre référencement organique. L’ajout de sous-titres est également une manière d’expliquer le contenu visuel aux robots d’indexation.

a cause de cette video ?

source : https://www.fredzone.org/si-google-a-rachete-youtube-cest-en-partie-grace-a-cette-video-663

11. Taux de clic

Jusqu’ici, nous avons partagé avec vous des conseils concernant le contenu accessible directement sur votre site. Dans ce onzième point, nous vous faisons part du besoin d’optimiser votre contenu externe, à savoir celui qui est visible sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

Lors d’une analyse menée par Bartosz Góralewicz (en anglais), les résultats obtenus ont prouvé l’importance du taux de clic (CTR, Click Through Rate) en référencement naturel. En résumé, en à peine un mois, il a fait chuter l’un de ses meilleurs articles de plusieurs places sur la première page de Google. Pour y parvenir, il a paramétré un robot qui cliquait sur tous les liens affichés, excepté le sien.

Afin d’améliorer votre CTR, il existe plusieurs méthodes reconnues. Tout d’abord, le copywriting de vos méta-données est essentiel. De plus, l’ajout de camel cases (lettres majuscules au début de chaque mot) dans vos titres permet de les rendre plus visibles. L’utilisation de caractères spéciaux est également un bon moyen de mettre en avant votre texte. Finalement, pour une boutique en ligne, l’utilisation des données structurées est un atout de taille.

Popularité

le netlinking facteur clé du positionnement en seo

La popularité est le troisième pilier du SEO. Imaginons maintenant que votre voiture est prête à être vendue. Vous voulez que les professionnels recommandent votre véhicule et en fassent la promotion. Vous développez donc la notoriété de votre produit en cherchant à le faire connaître à travers un réseau d’experts. Ceci donnera confiance aux potentiels acheteurs et incitera les prescipteurs populaires à vous mettre en avant.

Il en est de même en référencement naturel. Les moteurs de recherche font confiance aux sites spécialisés qui mettent en avant un contenu externe et les internautes leur donnent du crédit. Même si ce facteur du SEO est connu, trop peu comprennent comment l’utiliser à sa juste valeur. C’est peut-être parce que seuls des spécialistes du netlinking sont à même de réaliser ce travail d’équilibriste ?

En effet, ce paramètre d’optimisation SEO doit être abordé avec beaucoup de précautions. Il existe des moyens de le faire de manière naturelle (ou du moins qui semble naturelle et passe sous les radars de Google), mais beaucoup sont tombés dans le piège de la suroptimisation . C’est le cas de Selectos qui a été pénalisé par Google pour avoir abusé de ce procédé et a vu son trafic organique diminuer de 90 %.

12. Backlinks

En grande partie pour combattre l’obtention abusive de backlinks, Google a effectué des mises à jour de son algorithme entre 2012 et 2014 (Google Penguin).

Alors, comment faire pour créer des liens entrants de qualité sans risquer une pénalité ?

Des tactiques que vous pouvez mettre en place vous-même sont, par exemple, de proposer des liens à vos différents partenaires ou de rédiger un article invité. Rien de plus légitime que d’être recommandé par un client, un associé ou un site dans la même thématique ! Toutefois, ce procédé est limité dans le temps et en quantité.

C’est pourquoi dans ce domaine vous devriez toujours faire appel à un référenceur professionnel. Il possède un réseau de sites d’autorité proches de votre secteur d’activité. De plus, il est conscient des risques et a su adapter sa stratégie en fonction des critères énoncés par les moteurs de recherche.

13. Ancres de lien

Une ancre de lien est le texte visible d’un lien hypertexte. En cliquant dessus, l’internaute est redirigé vers une autre url. Sa nature est importante, car elle doit non seulement donner envie au lecteur de l’utiliser, mais elle renseigne également les moteurs de recherche sur le thème abordé par l’adresse de destination.

Imaginez maintenant si tous les liens pointant vers votre site ont la même ancre, comme « meilleur vendeur de voitures au monde ». Cela pourra peut-être améliorer le taux de clic, je vous l’accorde. Mais qu’en est-il de la crédibilité aux yeux des moteurs de recherche ? Vous l’aurez compris, cela va leur paraître douteux.

C’est la raison pour laquelle, même si vous forcez un peu l’acquisition de backlinks, vous devez varier vos ancres de liens. Utilisez parfois l’url (https://votre-marque/meilleur-vendeur-voitures-monde/). D’autres fois, préférez un terme se rapprochant (« trouvez un vendeur de voitures »). Quelquefois, un terme généraliste (« cliquez ici »). Et seulement de temps en temps, le titre exact de la page (« meilleur vendeur de voitures au monde »).

Stratégie

 

La stratégie est le pilier méconnu du SEO. Dans notre comparaison avec une voiture, je vous laisse imaginer un constructeur qui, avant de commencer la construction de son véhicule, n’a pas encore pensé au produit qu’il souhaite vendre et comment il va le commercialiser. Va-t-il définir chaque pièce au fur et à mesure de la construction ? Et, une fois terminée, il décidera comment il va faire pour la vendre ? Je pense que vous avez la réponse !

Votre site internet doit également suivre un procédé défini à l’avance pour pouvoir atteindre vos objectifs. Anticipez chaque étape de création de votre site avant même de le commencer. Vous gagnerez ainsi un temps précieux !

14. Cocon sémantique

En 2015, un nouveau concept a chamboulé la façon de penser la création d’un site internet : le cocon sémantique. Avant, c’était le contenu qui servait à définir l’architecture d’un site. Dorénavant, ce sont les intentions de requête des internautes (de votre cible) qui déterminent son infrastructure.

Il s’agit donc, dans un premier temps, d’identifier les familles de mots-clés en fonction de l’attente et des besoins de vos futurs visiteurs. Regroupez-les ensuite dans une carte mentale (mindmap) pour créer les différents silos qui structureront l’arborescence de votre site web. Vous organisez ensuite les liens que les différentes pages auront entre elles (maillage interne). Vous travaillez chaque page autour d’un mot-clé unique afin d’éviter tout conflit liée à la cannibalisation.

cocon sémantique SEO power
Pour élargir votre communication et travailler sur plus de requêtes à fort potentiel, vous pouvez également intégrer un blog à votre site, quel que soit son domaine. À nouveau, la stratégie de contenu doit être mûrement réfléchie. Pour y parvenir, il est donc nécessaire d’établir un calendrier éditorial afin de planifier chaque publication et de définir son contenu à l’avance.

Au passage, on vous recommande pour visualiser vos cocons sémantiques, l’excellent outil : http://cocon.se/

15. Veille SEO

Comment serait-il envisageable de profiter du référencement naturel si on n’en avait pas une excellente connaissance et que l’on ne se tenait pas informé de son évolution ?

Pour faire une analogie, dans son livre sur la réussite entrepreneuriale « Père Riche Père Pauvre », Robert Kiyosaki décrit logiquement le besoin de se former au monde de la finance pour avoir une chance de devenir financièrement indépendant.

De plus, le SEO n’est pas une science exacte et les facteurs pris en compte par les moteurs de recherche sont en perpétuelle évolution. De ce fait, il est d’autant plus crucial de continuellement s’informer sur le sujet. Trop de néophytes du référencement naturel se sont intéressés une fois seulement au sujet pour créer ou optimiser leur site internet. Pourtant, ce n’est qu’en restant proactif que vous pourrez conserver votre classement au sommet des pages de résultats de Google.

Voici donc quelques liens vous permettant de ne jamais vous faire prendre de court : https://www.secrets2moteurs.com/, https://www.blogdumoderateur.com/, https://twitter.com/johnmu

Conclusion

Avant de vous laisser digérer toutes ces informations qui ont certainement étendu votre vision du SEO, nous tenions encore à vos rappeler ceci : rien de ce que vous venez de lire n’est secret.

Ce sont simplement des éléments trop souvent négligés par les référenceurs amateurs. Vous venez donc de franchir une étape qui vous permettra indiscutablement d’améliorer votre trafic organique, et donc votre chiffre d’affaires.

Vous l’avez également compris, le référencement naturel est complexe et en perpétuel mouvement. Seuls une longue expérience et un suivi continu permettent de se classer durablement en première page de Google. Toutefois, même si les éléments de l’algorithme des moteurs de recherche sont publiquement dévoilés, la méthode de calcul est quant à elle gardée secrète. Cela en fait donc du SEO un art plus qu’une science !

Comment flinguer le référencement de son site WordPress en 7 leçons

Les slides de ma présentation au Meet-up WordPress Toulouse du 7 Juin 2018

Merci à toute l’équipe du Meet-up WordPress Toulouse pour l’organisation de cet événement : Mailis, Cyrille et Marie.

Merci à David d’avoir partagé ses connaissances sur le netlinking (et partagé quelques petites astuces bien pointues qui resteront en off)

Merci à Harry Cow pour l’accueil.

Merci à toute l’équipe du Bural pour votre soutien pendant que je stressais sur la préparation de cette conférence (ah ah vous croyiez que vous alliez aussi chopper un backlink aussi ? .. hé bien non !!! Clarisse, Julien & Pascal.. hé bien si en fait)